Blog des Laissé(e)s pour Compte / (Dpt 83)

  • Accueil
  • > Recherche : cédis toulon

10 février, 2010

Le Cedis du Var condamné pour harcèlement moral

Classé sous ALERTE,Insertion,Ordinaire,Santé,Travail — blc83 @ 11:20

Le Cedis du Var, association d’insertion sociale condamnée pour harcèlement moral

DE : Posté Mardi 19 Janvier par LE CAP : Association de soutien aux victimes de violences au travail.

http://www.le-cap-harcelement.over-blog.com/

LIEU : TOULON…

Le Cedis du Var, association d’insertion sociale condamnée pour harcèlement moral d’une Déléguée syndicale CFDT ! 

Suite de l’affaire contre le CEDIS du var opposant une ancienne Déléguée Syndicale CFDT à l’association  d’insertion.  Martine se battait depuis plusieurs années pour faire reconnaître le harcèlement moral en lien direct avec ses activités syndicales. Après un licenciement pour inaptitude, elle avait demandé l’annulation de l’autorisation de licenciement de l’inspecteur du travail. 

La Cour Administrative d’appel, après enquête, lui donnait raison en 2007. Devant le Conseil des Prud’hommes de Toulon, Martine obtenait des dommages et intérêts pour préjudice moral en 2008, mais le harcèlement moral n’était pas reconnu. 

Devant la Cour d’Appel d’Aix en Provence ( chambre sociale) elle vient enfin d’obtenir gain de cause.  Pour la Cour d’Appel « il s’évince de l’ensemble de ces éléments que les agissements répréhensibles de  l’employeur caractérisant des faits de harcèlement moral postérieurement au 18 janvier 2002 mais surtout de discrimination syndicale, à l’origine des difficultés physiques et psychologiques ayant conduit à la déclaration d’inaptitude. Au demeurant, l’employeur ne démontre aucunement que les décisions concernant les fonctions et les affectations de Madame Martine V… seraient étrangères à toute discrimination prohibée. » 

L’association le CEDIS du Var a été condamnée à payer des sommes exorbitantes qui représentent deux fois le budget de l’association LE CAP qui lutte contre le harcèlement au travail.  Combien de personnes en insertion auraient – elles pu être aidées voire recrutées avec de tels montants ?  Pour ceux et celles qui suivent les galères de l’association LE CAP en matière de financement, ce résultat prouve notre utilité. Martine n’a plus jamais retrouvée une activité professionnelle stable ! 

Commentaires :Le combat paie… Enfin, les tribunaux reconnaissent le harcèlement moral par cette nouvelle victoire du salarié. Il faut se battre pour la justesse de ses convictions. Le courage de ces victimes doit être reconnu. Aidons-les à ne pas se laisser détruire. 

Commentaire n°1 posté par TABONE le 08/02/2010 à 14h07

2 mai, 2009

« Dégagez »

Classé sous Insertion,Logement,Témoignages,Travail — blc83 @ 18:39

 « Dégagez » 

DE : Françoise.

LIEU : Toulon.

Je suis Toulonnaise et ma famille est varoise depuis 8 générations… Pendant quatre ans, j’ai entendu le CEDIS, L’ANPE, et OVA me dire : « vous devriez envisager maintenant de quitter le Var et même le sud pour trouver un appartement et du travail» !!!… Bref, « Dégagez » !…

Je suis aujourd’hui suivie par un psychiatre pour cause de dépression et toujours sans logement.

Vers qui me tourner ?

Merci de me répondre.

Françoise.

 

28 avril, 2009

Un autre monde…

Classé sous Insertion,Ordinaire,Témoignages — blc83 @ 20:58

Un autre monde… 

DE : Dorothée

LIEU : Brignoles (Var).

Bonjour, native de Toulon, je suis au RMI depuis plusieurs années, sans logement, sans travail, sans famille, je suis suivie par le CEDIS et des assistantes sociales du Conseil Général avec lesquels je suis baladée de structures en structures depuis plusieurs mois… 

En attendant mes rendez-vous avec l’assistante sociale du C.G., je les entends souvent discuter entre elles…

 Il y a un tel décalage entre ce qu’elles se disent et ce que je peux vivre au quotidien que j’ai commencé à noter ces discussions…

Voici le contenu de la dernière :

-« ça y est ! J’ai trouvé des chaussures escarpins à bouts pointus !…

Noires avec des petits clous…

Et puis j‘ai trouvé un pull en soie, ‘Manoukian’, gris…

Il est très beau, avec des manches serrées aux bouts, qu’il faut retrousser pour le porter à la mode…

Mais bon, j’ai pas trouvé ce que je cherchais…

J’ai pas trouvé mon haut…

Mais bon, j’étais parti pour acheter, il fallait bien que j’achète…

Comment on dit déjà ?… ‘On se lève comme on se couche’ ?…

-« Non : ‘comme on fait son lit on se couche’… »

-« Voilà, c’est ça… »

-« Moi, j’avais un très beau pull gris, l’an dernier, en alpaga… »

-« Ah, oui ? Quelle marque ?… »

Elles vivent dans un autre monde.

On peut tous crever.

 

« Arrêtez les extras » (CEDIS de Toulon…)

Classé sous Insertion,Ordinaire,Témoignages — blc83 @ 20:30

« Arrêtez les extras » (CEDIS de Toulon)… 

DE :    Hypparchia@laposte.net

LIEU :   Toulon.

 Etant au RMI, et ayant 400,07  euros par mois, le travailleur social (CEDIS de Toulon) me demande : « de faire maintenant un petit effort et de mettre de l’argent de côté comme tout le monde »… 

Le Parcours R.M.I.

Classé sous Insertion,Témoignages,Travail — blc83 @ 19:49

Le parcours RMI…

DE : Véro.

LIEU : Toulon. 

 

En 2000, j’ai 37 ans et je viens d’obtenir mon BTS ESF par le CNED dans le cadre de la formation continue. A l’ANPE, on m’annonce que ces postes sont réservés aux emplois jeunes.

En 2001, je suis bénéficiaire du RMI et je demande à être mise en relation avec le CEDIS et VART’S par l’intermédiaire de mon assistante sociale chez laquelle j’avais remarqué des plaquettes informatives :

VART’S est un organisme d’insertion sociale par le biais d’activités créatives mais son quota de public est atteint et j’obtiens un refus.

Mais la conseillère du CEDIS ne s’intéresse pas à ces questionnements, son seul souhait est une déclaration rapide en Chambre des Métiers, avec le désir évident de me rayer de son planning en me réduisant à une insertion professionnelle quelle qu’elle soit, réussie ou non. Les aides qu’elle me soumet ne sont pas adaptées à mon projet, elle qualifie même de « travail au noir » la proposition d’un commerçant d’exposer sur son stand afin d’évaluer l’attirance du public pour mes produits.

Cette attitude entraîne la dégradation de nos relations.

Continuant malgré tout mon enquête auprès des organismes sociaux, je me rends compte qu’il n’y a pas de réponses unifiées de leur part sur :

·         La poursuite du versement du RMI et sa durée en cas d’absence de salaire

·         La possibilité du cumul RMI/salaire et sa durée

·         Le paiement des cotisations

·         Les aides potentielles à la création d’entreprise

Je perds alors confiance en ces interlocuteurs, incompétents en ce qui concerne les réalités économiques.

En 2002, le CEDIS et l’ANPE se renvoyant mon dossier au sujet d’une demande de fiche de liaison, je refuse de continuer mon insertion dans ces conditions. Je passe alors en Commission Locale d’Insertion où j’explique devant les délégués des organismes sociaux  l’incompétence du CEDIS.

Le CLI transfère alors mon dossier à une association d’insertion professionnelle « Place des Arts ». Entre temps, suite à des initiatives personnelles de création et de vente dans les marchés artisanaux en été 2002, il en ressort que les prix de revient sont trop importants par rapport aux prix de vente…

En 2003 et 2004, nouvelles tentatives auprès de VART’S mais échec car absence totale de fiche de liaison puis de contrat d’insertion.

En 2005, transfert de mon dossier de l’association Place des Arts à APEA et signature d’un contrat d’insertion sociale !

info retour à l'emploi |
"THC":Tout les Hauts de Cagnes |
Un monde meilleur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | petou
| La route est longue, mais l...
| essaifci